PREPOC C'EST QUOI ?

M. Michel Patrick BOISVERT
Ministre de l'Economie et des Finances

Le Plan de Relance Economique Post-Covid (PREPOC 2020-2023) est le résultat d’un travail participatif et inclusif qui a impliqué le secteur public, des représentants de la société civile et de l’économie haïtienne, ainsi que des organisations du secteur privé. Son élaboration a bénéficié d’un appui technique des Partenaires Techniques et Financiers au Développement (PTFs) et d’un encadrement d’une équipe d’experts nationaux et internationaux mobilisée pour l’occasion. Les contributions des parties prenantes ont permis d’identifier des domaines sur lesquels nous devrons focaliser nos efforts au cours des trois (03) prochaines années, tenant compte des urgences du moment et des exigences du développement, ainsi que des capacités de mise en œuvre des actions. Il s’agit notamment de : la diversification et l’élargissement de la base productive ; l’amélioration des services d’infrastructures ; le renforcement de la sécurité intérieure et des frontières et de l’Etat de droit ; l’inclusion sociale ; le soutien au développement du secteur privé et à la création d’emplois décents ; le renforcement de la gouvernance administrative, économique et financière. Bien que ne couvrant pas tous les défis du pays, ces domaines de concentration prennent en compte les principaux nœuds du développement de l’économie haïtienne et constituent les piliers du PREPOC autour desquels seront déployées les politiques, actions et mesures pour la stabilisation de l’économie, la relance de la croissance et la réalisation de progrès sociaux.


C’est pourquoi, ce Plan cherche à traiter non seulement les séquelles des chocs, mais aussi accélérer des réformes fondamentales et favoriser la mise en place d’un modèle économique de développement répondant au mieux aux conditions du pays. L’objectif final du PREPOC est d’engager des actions susceptibles de favoriser l’amélioration des standards de vie pour l’ensemble des populations du Pays par l’augmentation des revenus et l’amélioration du pouvoir d’achat sur des bases durables.

Le PREPOC se veut un plan opérationnel qui s’inscrit dans une démarche visant à renforcer la pertinence et l’impact du budget national. Pour cela, nous devons mettre en œuvre une nouvelle approche de gestion et de coordination de la politique économique qui privilégie un cadre logique assurant une meilleure articulation entre nos objectifs économiques et sociaux et les programmations et la budgétisation des actions sectorielles. Notre souci est de maximiser le rendement de chaque gourde dépensée. Cela implique de sortir d’une approche de budget de moyen pour intégrer une logique de résultats qui implique de ne pas se limiter au financement d’actions et projets, mais plutôt de politiques publiques qui répondent aux besoins et aspirations des populations. C’est tout un chemin à parcourir et les besoins de renforcement des capacités de pilotage stratégique des ministères seront importants. Avec le PREPOC, le pas est franchi dans cette voie. Désormais, pour être inscrits au Budget de l’Etat, les programmes et actions seront privilégiés sur la base de critères de maturité, d’impact et de pertinence.

Afin d’assurer une forte appropriation sectorielle, garante de la bonne exécution, le PREPOC a été préparé avec une forte implication des ministères sectoriels qui sont responsables de la formulation et de la mise en œuvre des programmes, et redevables des résultats. Pour ce faire, un cadre institutionnel inclusif, participatif et délibératif a été mis en place. Une circulaire a mis en place un Comté Mixte d’Elaboration du PREPOC regroupant des cadres du MEF, notamment de la Direction des Etudes Economiques (DEE), de la Direction Générale du Budget (DGB) et ceux du MPCE.

C’est ce Comté Mixte qui a orienté et coordonné les travaux menés par un ensemble de cellules opérationnelles incluant des Ministères sectoriels et des Organismes publics spécialisés (OMRH, EDH, DINEPA, PNH, etc.), des Organisations de la Société civile et des représentants du secteur privé. Il a été assisté par une équipe d’experts nationaux et internationaux, tant pour les travaux de réflexion stratégique et de rédaction du cadre stratégique intégré, que ceux de la programmation sectorielle, macroéconomique et budgétaire. L’ensemble des travaux ont été placés sous la coordination et la supervision des Autorités du MEF et du MPCE.

La démarche adoptée pour l’élaboration du PREPOC nous offre l’occasion de renforcer l’articulation des actions entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe et la Banque de la République d’Haïti (BRH) avec celui des ministères sectoriels d’une part ; et d’autre part de renforcer la collaboration et l’échange avec le secteur privé et la société civile dans la définition des politiques et actions. Cette démarche inclusive et patiente favorise la convergence des énergies pour la poursuite d’objectifs de développement communs et partagés. Nous devons préserver et renforcer ce cadre de collaboration et d’échanges. C’est un défi majeur, mais indispensable à relever pour gagner le pari de l’émergence économique. Comme on le dit : « Qui veut voyager vite va seul, mais qui veut voyager loin va en équipe ». C’est donc un pari qui s’impose à nous et que nous devons gagner ; et nous pouvons gagner. Nous le devons à nous-mêmes et aux générations futures.

Désormais, notre pays dispose d’un Document opérationnel de pilotage de l’action économique orientée vers le développement. Les indicateurs de résultats et les cibles qui y sont affichés nous rappellent les efforts que nous devons déployer ensemble. Nos résultats et nos performances dépendront de notre volonté et de notre rigueur dans la mise en œuvre. C’est pourquoi, je voudrais appeler l’ensemble des « missionnaires » de notre administration et de la vie économique dans son ensemble à s’approprier pleinement ce Document de Politique Economique et d’Orientation du Pilotage de l’Action Publique. Nos interventions au cours des trois (03) années à venir doivent être guidées en priorité par les actions identifiées dans le PREPOC en vue d’enregistrer des résultats rapides et tangibles pour remettre l’économie sur le sentier de la croissance vigoureuse et soutenue, et faire reculer substantiellement la pauvreté en Haïti. Enfin, c’est l’occasion pour moi de féliciter les contributeurs à ce travail, en particulier les experts nationaux des Ministères sectoriels et ceux du MEF et du MPCE, ainsi que l’équipe d’experts internationaux. Je voudrais renouveler nos remerciements à l’ensemble des PTFs, qui en plus d’avoir accompagné les travaux techniques appuieront la mise en œuvre du PREPOC. Pour ma part, je veillerai à l’allocation des moyens conséquents de l’Etat pour la réalisation des ambitions affichées dans le PREPOC. Je veillerai à élever la redevabilité au rang des priorités du Ministère de l’Economie et des Finances comme le recommande le cadre de suivi-évaluation du PREPOC. C’est seulement ainsi que nous pourrons faire beaucoup plus avec le peu de moyens financiers dont dispose le pays.

Michel Patrick BOISVERT

Ministre de l'Economie et des Finances